Page d'accueil Ville de Molinet

03510 Molinet

Allô mairie
03 85 53 15 81

Molinet

Que faire à Molinet
Voie verte
Le Gîte Moulin Thomas
La pêche à la ligne
City
La chapelle de Ste Radegonde
Le pont aqueduc
Le château d’Estrées
Présentation
Mot du Maire
Compte Rendu
Conseil municipal
Commissions communales
Le Personnel Communal
Agriculteurs
Vie économique
Démarches administratives
Emploi et Insertion
Actualités
Agenda
Associations
Infos pratiques
Etat Civil 2016
Etat Civil 2017
Inondations
DICRIM
La poterie de la Broche
L'ancienne église
La nouvelle église
Journées du patrimoine 2012
Les Maires depuis 1792
Histoire de Molinet

La chapelle de Sainte Radegonde

chapelle de sainte radegonde

Après le pont du péage, une petite route vous conduit à « Sainte Radegonde ». C'est à cet endroit que se trouve la chapelle dédiée à Sainte Radegonde. Cette chapelle est une propriété privée appartenant à Monsieur Cuissinat.


Pourquoi cette chapelle dédiée à Sainte Radegonde ?
D'après les écrits des historiens de l'époque vers 570 / 573, elle part avec Agnès de Poitiers pour Arles. Les deux moniales doivent suivre la route jusqu'à Lyon par Argenton, Néris, Vichy. De Lyon, elles prennent le bateau qui descend le Rhône et arrivent à Arles.

Il est possible, comme certaines personnes le croient, mais aucun écrit ne le prouve, que Radegonde se soit arrêtée à l'endroit où fût érigée la Chapelle.

Celle qui existe actuellement a été bâtie après que la première, construite beaucoup plus près de la Loire, ait été emportée par les eaux lors d'une crue.


Qui est Sainte Radegonde ?


Radegonde naît en Thuringe (partie centrale de la Germanie de l'époque) vers 520. Toute jeune fille encore, elle est emmenée captive avec son frère par Clotaire, le roi des Francs.

A Athies, celui-ci lui fait donner une très bonne instruction. Déjà Radegonde a le désir de consacrer sa vie à Dieu, elle aime prier et soulager les malheureux.

Lorsqu'elle a 17 ans, le roi décide de l'épouser. Quel choc pour Radegonde ! Elle s'enfuit, mais les soldats du roi la rattrapent : elle y voit la volonté de Dieu et accepte de devenir reine.

Le grand souci de la reine Radegonde est de soulager la misère qui règne autour d'elle.

Dans un accès de colère, Clotaire fait assassiner le jeune frère de Radegonde. Celle-ci exige alors de son mari qu'il le laissa partire.

Elle se rend à Moyons, où elle demande à l'évêque Saint Médard de la consacrer à Dieu. Devant l'hésitation de Médard elle s'écrie « Evèque, si tu hésites à me consacrer, si tu crains les hommes plus que Dieu, saches que le pasteur te demandera compte de l'âme de la brebis ». L'évêque vaincu lui impose les mains et la consacre à Dieu.

Radegonde se retire à Saix, une villa que Clotaire lui avait donnée lors de leur mariage. Là, avec quelques jeunes filles, s'organise la vie d'une petite communauté vouée à la prière et au service des malades et des pauvres.

Mais le roi Clotaire ressent durement l'absence d'une épouse si sainte et décide d'aller la reprendre à Saix. Radegonde avertie de son arrivée, se serait alors réfugiée dans un champ où un paysan semait de l'avoine. On dit qu'au passage du roi, l'avoine devint soudain si abondante que Radegonde fût miraculeusement dissimulée.

Devant la puissance de Dieu, Clotaire aurait renoncé à son projet et rebroussé chemin.

C'est à cause de ce légendaire miracle des avoines que Sainte Radegonde est si souvent invoquée comme la protectrice des moissons.

C'est alors que Radegonde décide de fonder un monastère avec un statut officiel. Poitier appartient à Clotaire, Radegonde doit donc lui demander l'autorisation. Le roi accepte, donne un vaste terrain et fait construire de grands bâtiments, en 552.

Il faut choisir une abbesse. Radegonde renonce à ce droit et nomme Agnès, qui avait sans doute été l'une de ses suivantes à la cour du roi, et qu'elle aimait comme sa fille. Radegonde se comporte au milieu de ses soeurs à l'image du Christ, comme celle qui sert.

A l'époque le culte des reliques est très grand : posséder les restes d'un saint c'est jouir de sa présence. Aussi, dans son immense désir d'avoir un signe visible de la présence de Jésus dans son monastère, Radegonde décide de se procurer une relique de la Sainte Croix. En 569, elle parvient à se faire envoyer de Constantinople, non sans péril, cette relique tant désirée, qui est accueilli à Poitiers avec grande joie.

A partir de cette date le Monastère prend le nom de Sainte-Croix. Le 13 Août 587 Sainte Radegonde entre dans la joie du Paradis.

 

 



Mairie de Molinet

Mairie de Molinet - Place Charles Vertray - 03510 MOLINET
Tél : 03 85 53 15 81
andrea@mairie-molinet.fr

Création Chrysodia Studio